On voulait écrire un article sur ce sujet depuis longtemps. Hé ben, ça tombe bien, Fabienne, du blog A la recherche du pain perdu aussi. On a donc travaillé ensemble pour vous présenter 10 plats à goûter absolument lors d’un séjour à La Réunion.

1 . Les samoussas

samoussas la reunion

Fabienne Comme leur nom l’indique, ces petits triangles frits sont d’origine indienne mais ils ont été adoptés et adaptés au goût réunionnais. Plus petits que leurs cousins originaux, ils existent traditionnellement au bœuf mais sont aujourd’hui déclinés au poulet, au fromage, aux légumes, aux sarcives (porc laqué chinois) et même sucrés !

Un samoussa coûte entre 0,30€ et 0,50€ pièce.

Personnellement, j’aime bien ceux de la petite boutique chinoise « Je suis ici » dans la rue Saint-Jacques à Saint-Denis. C’est aussi l’une des adresses recommandées sur Taste Reunion ! Par ici pour découvrir où manger des samoussas à La Réunion.

Et les déguster sur la plage, c’est pas mal non plus ! Vous en trouverez dans les camions-bar de bord de mer.

 

2. Les bouchons

bouchons la reunion

Fabienne Voilà une appellation qui a confus plus d’un « Zoreil » (Métropolitain). Le bouchon n’a rien à voir avec le vin ou le restaurant lyonnais : il s’agit d’une petite bouchée vapeur à base de viande de porc, vendue comme « street food » (encore un terme moderne alors que les camions-bar existent depuis lustres dans l’île…) à La Réunion. Les meilleurs se mangent en bord de mer, dans une barquette avec du siave (sauce soja), du ketchup et du piment.

Une variante populaire auprès des lycéens : dans un sandwich américain gratiné (avec des frites et du fromage).

Les bonnes adresses d’Audrey et David :
– La charcuterie CHAN FAT à St-Benoit
– La boutique PICHAN à St-Benoit
– « Je suis ici » à St-Denis
– Bouchons Ah Moye à St Pierre

3. La salade de palmiste

salade palmiste la reunion

La salade de palmiste du Dina Morgabine

Audrey & David – La difficulté et le temps demandés au palmiste pour mûrir en faisaient un plat plutôt rare il y a quelques années. Aujourd’hui, il ne faut « que » 5 ans aux variétés les plus basiques pour être prêtes à la consommation. La salade de palmiste, c’est un cœur de palmiste coupé en lamelles accompagné d’une vinaigrette (et parfois d’une mayonnaise maison).

Les restaurants du groupe Cap Méchant en sont les plus célèbres « fournisseurs » à La Réunion. Si vous cherchez plutôt du palmiste rouge (de meilleure qualité), vous en trouverez dans les bonnes tables d’hôtes du Sud sauvage et au Dina Morgabine, à La Saline.

4. Le cabri massalé

Fabienne Un plat préparé traditionnellement par les familles indiennes de La Réunion. Le « cabri » désigne la chèvre en créole. La viande est revenue en marmite avec oignons et épices, dont le « massalé ». C’est une poudre de différentes épices mélangées : coriandre, cumin, curry, cardamome, muscade, clous de girofle, cannelle, plus ou moins de piment… mais chaque famille aura tendance à le préparer différemment (à chacun ses petites secrets) !

On peut tout de même acheter des mélanges déjà prêts dans tous les marchés et dans beaucoup de petites boutiques (primeurs, bouchers…). D’ailleurs, cela fait partie des souvenirs que vous pouvez ramener de La Réunion.

5. Le bol renversé

bol renversé la réunion

Le bol renversé de La Barquette

Audrey & DavidPlat chinois que l’on retrouve uniquement à La Réunion ou à l’île Maurice (quelqu’un en a déjà trouvé ailleurs ?). Prenez un grand bol, mettez-y un oeuf au plat, puis ajoutez un sauté de viande, crevettes, champignons, « brèdes » et autres légumes. Terminez de remplir le bol avec du riz. Couvrez-le alors avec une assiette et retournez le tout : c’est prêt !

Comptez entre 8,50 € et 12 €.

On aime bien celui de Chez Paul, à St-Paul et celui de La Barquette, à St-Denis !

6. Le carri volaille

cari la reunion

Le carri canard de La ferme du pêcher gourmand

Fabienne Le carri désigne à la fois « le plat » qui accompagne le riz dans le repas traditionnel réunionnais, mais aussi une recette spécifique. En effet, il faut savoir qu’un repas créole est toujours composé de : riz blanc, grains (lentilles, haricots ou autre pois) et viande en sauce, souvent un carri (la recette). Par exemple, le rougail saucisse est un carri, même s’il s’appelle rougail… C’est clair ?

Parlons ici de la recette : c’est une sauce de base, qui sert aussi de préparation pour les plats de viande. Il faut faire revenir oignons, ail, tomate, puis mettre les épices (curcuma, thym) et enfin la viande.

On peut préparer des carris de tout : poulet, porc, poisson (espadon, poisson rouge…), zourite (poulpe), langouste, crevettes…

Cas particulier : le carri bichique
Si vous êtes chanceux – et riche – vous aurez peut-être l’occasion de goûter au « carri bichique ». Bichique, c’est le nom créole donné à une espèce d’alevins vivant aux embouchures des rivières à La Réunion. Ils sont rares et extrêmement difficile à attraper, d’où leur prix. On en mange parfois pour les fêtes de fin d’année. Le reste du temps, il est possible d’en trouver surgelés… mais c’est évidemment moins bon.

Pour ma part, je n’en ai mangé qu’une seule fois dans ma vie !

7. Le ti jacques boucané

FabienneVoilà encore un carri au sens large du terme, mais un peu spécial car il nécessite un fruit particulier : le fruit du jacquier. C’est un fruit asiatique gros comme un ballon, avec une épaisse cosse et des quartiers jaunes à l’intérieur. Il est très odorant (certains pourront même dire qu’il pue). On le hache menu pour l’associer au « boucané », poitrine de porc fumée, puis on fait revenir le tout dans la marmite en fonte. Miam !

8. Le macatia

macatia la reunion

Le macatia nature de chez Manciet

Audrey & DavidPetit pain rond légèrement sucré typique de l’île, on en trouve au chocolat, à la banane, ou tout simplement nature (le top !) dans toutes les boulangeries. Il se marie très bien avec le beurre et/ou la confiture. Certains étudiants en ramènent même dans leur valise en Métropole, pour se rappeler de La Réunion et éviter de déprimer pendant les longues journées d’hiver.

Pour la petite histoire, le macatia a bien été inventé à St-Gilles. Pas chez Loulou, comme on pourrait le penser, mais à côté, dans la boulangerie de Ti Louis, dont les descendants ont ouvert une boulangerie à Cilaos.

Fabienne Je dois interférer dans cette affirmation sur l’invention du macatia, car s’il est vrai que Ti Louis est considéré comme le créateur du macatia, la rumeur court dans ma famille que ce serait… ma grand-mère qui a inspiré ce pain à mon grand-père. En effet, mon grand-père, appelé « Soucou » de Saint-Louis, était boulanger et Ti Louis de Cilaos (de la même génération que lui) a travaillé régulièrement avec lui dans les années 50, époque où le macatia a vu le jour. Difficile de savoir lequel des deux aurait inventé le petit pain mais ce qui est sûr, c’est que le « macatia Soucou » était connu et fameux ! 

Audrey & David En tout cas, on apprécie particulièrement les macatias de la boulangerie Manciet à St-Pierre.

9. Le gâteau patate

gateau patate la reunion

Audrey & David Peut-être le gâteau local le plus connu, vous en avez sûrement goûté sur les marchés forains de l’île. Cherchez ceux de Mme Malet sur celui de St-Pierre le samedi matin. A base de patate douce écrasée et toujours accompagné de gousses de vanille, on en fait maintenant à toutes les sauces. Notre préféré reste tout de même le gâteau patate à la confiture de papaye. A déguster avec un bon café coulé ! On vous donnera peut-être notre recette un jour !

10. Rougail saucisse

FabienneLe fameux !! Sans doute le plat le plus connu à l’extérieur de l’île, il est donc un peu devenu son emblème gastronomique… et c’est vrai qu’il est si délicieux ! On l’appelle rougail, mais c’est un carri (« rougail » désignant en général l’accompagnement pimenté qu’on met à côté du riz). Cette appellation est donc une savoureuse exception !

Et pour bien comprendre et apprendre ce que c’est, petits chanceux, Audrey & David ont réalisé une vidéo de leur recette du rougail saucisse ici

 

Voilà, on espère vous avoir mis en appétit et vous avoir donné envie d’effectuer un séjour gourmand à La Réunion ! N’hésitez pas à nous dire si vous auriez mis d’autres plats dans cette liste !

N'hésitez pas à partager ! Feel free to share !