Nous sommes le 15 septembre 2016, et pour les asiatiques, c’est la fête de la Lune ! Aussi appelée fête de la mi-automne, la tradition veut que l’on offre des gâteaux de lune à ses proches. On va laisser tomber l’explication historique que vous pouvez retrouver facilement sur internet, et plutôt vous parler de notre expérience à Singapour, quelques semaines avant la fête.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

On ne comprenait pas pourquoi notre amie Lesley était si excitée à l’idée de venir à Singapour pendant cette période. Pour nous, rien d’extraordinaire, les gâteaux de lune, on en mange de temps en temps, surtout à la pâte de haricots. C’est en arrivant au centre commercial Takashimaya qu’on s’est rendus compte de l’engouement des singapouriens pour les gâteaux de lune.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

A vue d’oeil, il y avait au moins 60 stands de gâteaux au même endroit. Il était 21h et c’était pourtant noir de monde. Tous les grands hôtels et les marques de pâtisserie asiatiques connues étaient représentés avec toutes sortes de gâteaux de lune : à la graine de lotus avec / sans oeuf, glacé, au sesame, au thé matcha, au chocolat en forme de Dark Vador, au champagne … Alors parmi tout ça, comment choisir ??

OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Il a certaines marques / hôtels reconnus en la matière, avec le prix qui va bien : 60 euros pour la boîte de 4.  Mais honnêtement, on trouve ça un peu exagéré. Après multiples dégustations, ils ont tous plus ou moins le même goût (sauf les « snow skin » glacés qui sont effectivement très bons). On (Audrey) est donc tombés dans le gros piège marketing du joli packaging. Il faut quand même avouer que certaines boîtes sont très réussies et sont des cadeaux parfaits à ramener !

Prochaine étape : faire nos propres gâteaux de lune !

mooncake-26 OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA
moon-cake-29

 

N'hésitez pas à partager ! Feel free to share !